LE KID -
12
product-template-default,single,single-product,postid-1124,bridge-core-1.0.6,cookies-not-set,woocommerce,woocommerce-page,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,columns-4,qode-theme-ver-18.2,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Catalogue

LE KID

39.00

 

À PARAÎTRE LE 8 NOVEMBRE 2019

Description

PRÉSENTATION

Nous sommes à une dizaine de kilomètres de Charleroi, en Belgique. Ici l’histoire est lourde ; la vie n’est pas simple. Sur son chemin, Thomas Fliche est passé devant d’immenses usines abandonnées et devant les terrils qui entourent la ville. Il ne connaît pas bien cette province wallone, mais il est inspiré et l’histoire qu’il a en tête se confirme dans ces paysages. La nostalgie du lieu, cette tension d’abord et puis ce gamin rencontré un peu par hasard. Killian Dufrenne a 13 ans lorsque le photographe le rencontre pour la première fois, en juillet 2017, lors d’un entraînement de boxe. « Le Kid » est appliqué et montre une certaine maîtrise. Il se donne beaucoup, et son visage prend une autre apparence au fil des rounds. C’est bien, il ne fait pas semblant. Lorsque Thomas enfile des gants et donne quelques directs dans un sac, le garçon le regarde du coin de l’œil et esquisse un petit sourire. Quelques heures plus tard, Killian emmène Thomas faire un tour dans son village. Il est calme, fier de présenter là où il habite. Il a véritablement envie de se raconter.

Dans la lignée des essais photographiques au long cours, Thomas Fliche suit et documente depuis deux ans la vie de Killian et de sa famille, et plonge dans l’univers du jeune garçon. Son immersion régulière a permis au photographe de trouver sa juste place et a donné à ce projet une plus grande puissance, une forme de vérité. Le livre, au fil des textes et des 150 photographies présentés, légitime une nouvelle approche en rééquilibrant les forces en présence : les ruines d’un territoire, la jeunesse, le sport.

AUTEUR

Né en 1988 à Paris, Thomas Fliche s’ancre profondément en banlieue jusqu’à ses vingt ans, date à laquelle il débute la photographie en mettant en scène la culture urbaine inspirée des années 1990. En 2014, il s’installe plusieurs mois au Burkina Faso et part à la rencontre des femmes et des hommes qui travaillent la terre à l’aide de leurs seules mains et des enfants mineurs dans les carrières d’or. Ces histoires bouleverseront sa pratique de la photographie. Thomas Fliche se passionne dès lors pour les récits de vie, souvent liés à l’histoire des territoires et développe son propre style documentaire, notamment lors d’un voyage en Algérie, en 2016. À son retour, il intègre la section Photojournalisme de l’École des Métiers de l’Information (EMI-CFD) à Paris. Il y parfait sa formation, sa technique et apprend à raconter, avec force et justesse, la rudesse du quotidien, les utopies perdues d’une société, mais aussi les rêves et espoirs de la jeune génération. Le projet au long cours consacré au jeune boxeur belge Killian Dufrenne, aka « Le Kid », condense ainsi toutes les interrogations du photographe. Thomas Fliche travaille aujourd’hui pour la presse.

Additional Information
Reliure

Relié dos toilé

Format

22,5 x 30 cm

Nombre de pages

144 pages

Langues

Bilingue français-anglais

Nombre de photos

150 photographies couleur

ISBN

978-2-900840-06-1

Parution

8 novembre 2019